Brossage des tuiles

Le brossage des tuiles fait partie de ce qu’on appelle le nettoyage mécanique. En tant qu’entretien classé dans cette catégorie, le brossage des tuiles est donc une opération manuelle. En effet, il n’y a pas encore de machines spécialement conçues pour cet ouvrage.

 

Un passage obligé

Le brossage des tuiles est un travail quelque peu ardu. Faire appel à un professionnel reste toujours la solution recommandée. Toutefois, elle peut s’accomplir soi-même sous plusieurs conditions à savoir, ne pas être sujet à des vertiges car le traitement se déroule en hauteur, et des conditions météo favorables pour éviter tout risque d’accident. Il est de ce fait, conseillé de réaliser ce traitement un jour peu venteux et sans pluie.

 

Cette étape de démoussage des toitures nécessite un certain nombre de matériel. Pour ce faire, il faut, de préférence, se munir d’une échelle avec écarteur si possible, d’une brosse à poils très durs, d’un sécateur et enfin d’un seau d’eau. L’ajout d’un produit détergent ne sera pas nécessaire, voire même déconseillé car cela ternira la couleur des ardoises et des tuiles. Le port de gants et de combinaison de travail peut s’avérer utilise pour manier la brosse et le sécateur pour éviter de se retrouver avec les mains pleines d’ampoules et les vêtements tachés de saletés.

 

Comme son nom l’indique, le brossage des tuiles consiste à frotter de manière vigoureuse et énergique les tuiles ou les ardoises constituant la toiture. Le but de cette opération est d’éradiquer toute trace de mousses, algues ou lichens que le démousseur n’aurait réussi à enlever au cours de la première étape du traitement de nettoyage. Autrement, même en l’absence de démousseur, le brossage des tuiles est toujours une phase importante. Les mousses, lichens et algues laissent des traces noires sur les tuiles et les ardoises. Le brossage des tuiles permettra d’enlever ces marques après l’action du démousseur. De cette manière, les végétaux colonisateurs ne pourront y revenir qu’après une bonne dizaine d’années. Une fois le démousseur en action, le traitement par brossage ne nécessitera pas beaucoup de temps. En fonction de la surface à nettoyer, cela prendra près d’une demi-heure ou une heure tout au plus. Les résidus de mousses, lichens et algues qui restent seront soit recueillis manuellement, soit éliminés par la troisième et dernière étape du traitement de nettoyage.

 

Quel toit pour quel brossage ?

Au moment du brossage à proprement parler, malgré l’utilisation d’une brosse dure et d’un mouvement de frottement vigoureux, il ne reste pas moins indispensable de se munir de prudence. En effet, dans la mesure où les tuiles sont encore neuves, elles ne courent aucunement le risque de se décoller, de se casser ou de se détériorer. Par contre, pour des toitures plus anciennes, avoisinant les 20 ou 30 années d’ancienneté, le maniement de la brosse et du sécateur doit se faire avec délicatesse car les tuiles ou les ardoises auront préalablement été affaiblies par le temps et les entretiens antérieurs. Dans le cas des ardoises en particulier, il ne faut surtout pas marcher dessus durant tout le traitement mais penser à placer une échelle à plat sur le toit en vue de tous les déplacements. 

 

Si vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à nous faire une demande par devis !